Cette page est destinée à pouvoir poser librement des questions sur la foi

et les fondements théologiques de l'expérience chrétienne.

Il suffit de poser ses questions par le biais de la fenêtre de dialogue (Commentaires)

ou en envoyant un mail dans la zone de message en bas de la page d'accueil.

La question et la réponse seront présentées dans les fichiers de renvoi.

Toutes les questions restent actives. Vous pouvez intervenir sur toutes celles qui sont affichées ci-dessous.

A vos plumes.

(proposé par Nathalie R.)

Question 4 : Le rite et le fondement

Evangile Mc 2, 18-22 :  Le rite (en l’occurrence le jeûne) est notre mémoire, ce qui nous rassemble. Mais n'est-ce pas aussi ce qui nous sépare des autres, ce qui devient une habitude lorsqu'on en a perdu le fondement , ce qui masque un vide ? Comment opérer la conciliation en restant ouvert au mystère de Dieu ? (Pierre)

Question 3 : La vérité

Question : La vérité dont parle Jésus est-elle la vérité de ce monde ? La vérité historique est connue de tous, vérifiée, décrite dans des textes. La vérité du Christ est, me semble-t-il d'un autre ordre, sans doute impossible à décrire, et de ce fait a priori rejetée par l'homme. La vérité que nous ne pouvons concevoir mais qui est ,j'imagine , pour le croyant, l'objet d'une quête , c'est , je pense, la Vie en Dieu. Comment un texte ou un langage pourrait il la décrire ? Je serais heureux d'en avoir la réponse. J'ai l'impression que ma quête ne fait que commencer.(Pierre)

Pour consulter et poursuivre la discussion, cliquer sur le lien suivant : 

https://drive.google.com/file/d/1YjsIBdlrEgvo4h0nkgjr0aHZk8oDdhM_/view?usp=sharing

 

Suite des réactions 

Réaction 11 : S'il y a une chose que ne ne supporte pas c'est l'assurance de ceux qui sont persuadés de détenir la vérité. Pour moi je mot vérité est indissolublement mêlé aux mots chemin et vie. 'Je suis le chemin, la vérité et la vie" (Jn 14. 6). La vérité se cherche en chemin, à la suite de Celui qui est Vérité et qui mène à la Vie. La vérité personne ne la possède, même pas l'Eglise. Elle EST Dieu. J'aime la vulnérabilité et l'humanité du doute . Si l'Eglise proclame la primauté de la conscience, il me semble que cela a à voir avec cette fragilité des certitudes : c'est en toute humilité que chacun peut agir en fonction de ce que sa conscience ("éclairée" précisent les textes) lui dicte comme chemin de vérité et de vie. et cela sans l'appliquer comme une vérité absolue pour tous. Vous allez me dire que ce n'est pas très confortable. Mais qui a prétendu que la condition humaine était confortable ? (Monique H.)

Question 2 : Fils et Père

Là où nous en sommes arrivés, j'ai une question de pure théologie (au sens d'une question mystérieuse qui requiert une connaissance d'expert !).

 

Fils et Père correspondent-ils à une réalité (et laquelle ?)

ou sont-ils le moyen pour Jésus de rendre à peu près compréhensible

aux hommes

le mystère de la relation trinitaire ?

(Nathalie)

 

Consultez les réactions à cette question :

https://drive.google.com/file/d/1E18K1lir7T2toOvrui2CroORMAs6nXty/view?usp=sharing

 

 

Question 1 - Perfection ?

Question 1 : « Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait »

Cette parole de Jésus est abondamment commentée côté humain :

comment devenir parfait, peut-on devenir parfait,

que signifie parfait pour les fils et filles du Père céleste etc.

Mais qu'est-ce que la perfection de Dieu ?

De quoi est-elle faite ?

Quelle image les membres de ce monastère numérique

ont-ils de la perfection divine ?

 

Consulter les réactions à cette question :

https://drive.google.com/file/d/1jdNfdB13c867HVbEc1GBwdVftKqwbpRr/view?usp=sharing