La joie d'avancer sur un chemin désaffecté, pour se laisser surprendre par l'inattendu et oser aller plus loin! Etre en déséquilibre pour atteindre l'équilibre.

Prière de la nouvelle année de Gaston Lecleir

"Seigneur, tu m'offres cette nouvelle année comme un vitrail à rassembler avec les 365 morceaux de toutes les couleurs qui représentent les jours de ma vie.

J'y mettrais le rouge de mon amour et de mon enthousiasme, le mauve de mes peines et de mes deuils, le vert de mes espoirs et le rosé de mes rêves, le bleu ou le gris de mes engagements ou de mes luttes, le jaune et l'or de mes moissons...

Je réserverai le blanc pour les jours ordinaires et le noir pour ceux où tu seras absent.

Je cimenterai le tout par la prière de ma foi et par ma confiance sereine en toi.

Seigneur, je te demande simplement d'illuminer de l'intérieur, ce vitrail de ma vie par la lumière de ta présence et par le feu de ton Esprit de vie.

Ainsi par transparence, ceux que je rencontrerai cette année y découvriront peut-être le visage de ton fils bien-aimé Jésus-Christ, Notre Seigneur."

Amen

25 décembre : "Le Fils de Dieu s'est fait homme, pour que, des fils d'homme, il fasse des fils de Dieu. Le Créateur de l'homme est devenu homme, pour que l'homme devienne capable d'accueillir Dieu." (Saint Augustin)

24 décembre : "Le sens même de l'existence est de nous échanger avec Dieu, de lui donner une nouvelle incarnation et de laisser resplendir, à travers notre visage(...) ce visage de Dieu qui veut naître ce soir de notre coeur, afin que ce soit de nouveau Noël aujourd'hui, mais pour de vrai!" (Maurice Zundel)

Et ensuite...

Et voilà, demain est pour moi le jour du départ vers cette nuit de Noël. Que faire ? Mettre à l'avance les phrases des 23, 24 et 25 décembre ? Et oui je vous les livre en avance. Bonne lecture et surtout Joyeux Noël. (Dominique)

23 décembre : "O Feu consumant, Esprit d'Amour, "survenez en moi" afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe : Que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle il renouvelle tout son mystère." Elisabeth de la Trinité

22 décembre: "Dans sa prière, l'Eglise nous plonge dans la lumière de Dieu qui brille dans les ténèbres du monde afin que nous puissions être illuminés et transformés par la présence du Sauveur nouveau-né : il peut donc naître et vraiment vivre en nous en transformant nos pensées et nos actions par sa lumière." (Thomas MERTON)

21 décembre

"Berger ou mage, on ne peut atteindre Dieu ici-bas qu'en s'agenouillant devant la crèche de Bethleem et en l'adorant caché dans la faiblesse d'un enfant." Marie Eugène de l'Enfant-Jésus

20 décembre : "Généalogie de Jésus-Christ(...). Dans cette lignée, il y a des meurtriers, des adultères, des incestueux. Si Jésus naît dans mon âme, il y naît malgré et à travers l'accumulation de mes péchés. C'est sa généalogie en moi." (Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 décembre

"Plus le Seigneur est proche de nous, plus nous sommes dans la joie; plus il est loin, plus nous sommes dans la tristesse. C'est une règle pour les chrétiens." Pape François

17 décembre : "Un coeur joyeux est le résultat normal d'un coeur brûlant d'amour. C'est le don de l'Esprit, une participation à la joie de Jésus vivant dans l'âme. Gardons dans nos coeurs la joie de l'amour de Dieu et partageons cette joie de nous aimer les uns les autres comme il aime chacun de nous." (Mère Térésa)

16 décembre

"O mon Dieu, tu donnes la lumière, la joie de toi pendant le jour, mais pendant la nuit, simplement, fidèlement, sans joie ni lumière, tu es là. Dans ma fatigue à ras de terre, quand je suis trop faible pour aimer Dieu ni homme." Marie Noël

15 décembre : "Notre grande douleur, c'est de vous aimer sans joie, ô vous que nous "croyons" être notre allégresse; c'est d'être cramponnés sans aisance et sans grâce à votre volonté qui nous meut dans nos jours."(Madeleine Delbrêl)

14 décembre

"La fête de l'amour et de la joie - c'est bien cela, l'étoile vers laquelle tous marchent en ce début d'hiver. Mais pour le chrétien, Noël est encore autre chose. C'est à la crèche que l'étoile le conduit, à l'Enfant qui apporte la paix à la terre." Edith Stein

13 décembre : "L'Avent est un temps de joie car il nous fait revivre l'attente de l'événement le plus joyeux de l'Histoire, la naissance du Fils de Dieu et de la Vierge Marie. Savoir que Dieu est proche, attentif et plein de compassion(...)est motif d'une joie profonde."(Jean Paul II)

11 décembre

"Jésus est venu, il a aplani vos aspérités, il a changé en routes unies tout ce chaos, pour faire, en vous, un chemin sans heurt, bien uni et très propre, pour que Dieu le Père puisse marcher en vous et que le Christ fasse en vous sa demeure." Origène

10 décembre : "Les conversions sont toujours l'effet moins d'une grande victoire consommée que une longue serie de tout petits efforts réussis. Toute la machine qui marchait dans un sens, il faut lui apprendre un autre sens." (Paul Claudel)

9 décembre

"C'est en vous-mêmes que vous irez à la rencontre de votre Dieu. Sa parole est près de vous, dans votre bouche, dans votre coeur. Avancez au devant de lui." Saint Bernard de Clairvaux

8 décembre : "Il y a une voix qui crie à l'homme jusqu'à son dernier souffle :"Aujourd'hui, convertis-toi"." (Abba Poemen)

7 décembre

"Que signifie : Préparez la route, sinon : Priez comme il faut? Que signifie: Préparez la route, sinon : Ayez d'humbles pensées? Jean vous donne un exemple d'humilité. On le prend pour le Messie, il affirme qu'il n'est pas ce qu'on pense, et il ne profite pas de l'erreur d'autrui pour se faire valoir. (Saint Augustin)

6 décembre : "Le chemin du Seigneur, frères, qu'il nous est demandé de préparer se prépare en marchant. On y marche dans la mesure où on le prépare. Quand bien même vous l'auriez longtemps suivi, il vous reste néamoins toujours à le préparer(...)Voilà comment, à chaque pas que vous faites, le Seigneur à qui vous préparez les voies vient au devant de vous, toujours nouveau, toujours plus grand." Guerric D'Igny

4 décembre

"Il y a bien pire qu'une âme en mauvais état, c'est une âme toute faite. Il y a bien pire qu'une âme même perverse, c'est une âme habituée." Charles Péguy

3 décembre: "Quand l'Esprit Saint vient habiter dans un homme, cet homme ne peut plus cesser de prier, car l'Esprit Saint en lui prie sans cesse. Qu'il dorme, qu'il veille, dans son coeur la prière est toujours à l'oeuvre." Isaac le Syrien

Je vous mets en avance les phrases du 3 et 4 décembre car je m'absente 2 jours. A dimanche!

2 décembre

"L'Avent, c'est cette vigilance dans la nuit, ce cri vers le voyageur qui a fréquenté notre exil et partagé notre exode: reviens! l'Avent, c'est aussi le compagnonnage qui dure dans les silences de la nuit. Un Verbe de lumière nous dit : Veillez et priez!" Christian de Chergé

1 décembre: "Il veille dans l'attente du Christ, celui qui a un coeur sensible, ouvert et accueillant, qui est éveillé, prompt, intuitif, qui se tient aux aguets, ardent à le chercher et à l'honorer, qui l'attend dans tout ce qui arrive." JH Newman

30 novembre

"Attends le Seigneur sans cesse dans ton coeur, cherche-le par tes pensées, use de violence et incite ta volonté et tes sentiments à tendre à tout instant vers lui. Vois alors comme il vient à toi et comme il fait en toi sa demeure." Pseudo Macaire

"L'Avent retentit comme un appel salutaire dans la succession des jours, des semaines, des mois : Réveille-toi! Rappelle-toi que Dieu vient! Pas hier, pas demain, mais aujourd'hui, maintenant!" Benoit XVI

un ravissement pour les oreilles

Article de La Vie du 14 octobre 21

Interview d'Anne Marie Pelletier dans la Vie du 14 octobre

Des sociétés biberonnées à la pléthore et à l’immédiateté

Article du journal Le Un

https://le1hebdo.fr/journal/le-temps-des-pnuries/368/article/tout-tout-de-suite-4921.html

Issu du N°368 - Le temps des pénuries

La rencontre: autre manière!

www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/le-miam-de-perpignan

À Perpignan, depuis 2018, le MIAM Collectif propose des repas au coût modique à destination des publics vulnérables. L’offre culinaire favorise les filières courtes de production agricole, biologique et fermière.

Belle rencontre

l'art de la rencontre

Le Professeur Joëlle Lighezzolo-Alnot et le Docteur Catherine Pichené mènent un entretien avec Boris Cyrulnik sur le sujet de l'art de la rencontre

Nous avons été nombreux à être bouleversés par les révélations d’abus sexuels de Jean Vanier, le charismatique fondateur de l’Arche. Le livre de Jean de la Selle est très éclairant. Jamais voyeur ni manichéen, il s’attache à montrer combien une certaine immaturité de Jean Vanier et une propension à la toute puissance s’enracinent à travers l’influence de deux dominicains (son oncle et Thomas Philippe) au mysticisme dévoyé et aussi dans l’attitude de ses parents.

Engagé dans l’Arche depuis 1972, Jean de la Selle met en lumière un fonctionnement d’emprise que seuls pouvaient voir ceux qui étaient engagés, une emprise si forte d’ailleurs que la plupart étaient aveugles. On retrouve les mêmes fonctionnements déviants que dans d’autres communautés si bien analysés dans le livre de Céline Hoyeau, "La trahison de pères".

Dans une seconde partie l’auteur développe les fruits du charisme de Jean Vanier. Ce livre nous introduit dans le mystère de la cohabitation des ombres et des lumières dans les personnes et les instituions, et l’on réalise que le Seigneur peut agir par et à travers le pécheur… ce qui est d’ailleurs la réalité dans de nombreux récits bibliques.

Monique Hébrard

Afghanistan: Shamsia Hassani https://www.shamsiahassani.net

Indes Galantes

un film au sujet de l'opéra de Jean Philippe Rameau revu par Clément Cogitore, émouvant et magnifique!

Témoignage d'Olivier

Aujourd’hui, j’ai fait un aller-retour Poitiers Toulouse (en rejoignant des amis à Niort, pour la sécurité du trajet !) pour assister à la sépulture d’un ami de Fondacio, âgé de 48 ans.

Magnifique célébration ! Un cercueil tout simple de pin « tagué » par sa famille, ses amis. Étonnant et « parlant » ! Mais je voudrais surtout vous partager un message posé sur Facebook par une personne de Fondacio, Cathie Briffaud, qui m’a autorisé à le partager. Son message m’apparaît comme un témoignage… :

"Ces jours-ci deux hommes beaux et jeunes, deux hommes charmants et bons, pères de famille, de mes connaissances, ont traversé la Porte de la mort. Ils ont pris le Chemin qui mène vers l'ailleurs qui est déjà ici. Cela m'attriste car je ne verrai plus s'animer leurs visages et je n'entendrai plus le grain de leur voix qui n'appartenait qu'à eux. Ils feront désormais partie de mes souvenirs, alors que j'aimerais encore les sentir plein d'énergie, vous savez celle dont on dit qu'elle soulève parfois les montagnes. A moi, peut-être, d'essayer de laisser leur énergie me gagner pour en vivre, sans attendre... Ce matin, j'ai cherché dans les écrits d'Etty Hillesum une pensée pour m'éclairer, me fortifier : "L'éventualité de la mort est intégrée à ma vie ; regarder la mort en face et l'accepter comme partie intégrante de la vie, c'est élargir cette vie. A l'inverse, sacrifier dès maintenant à la mort un morceau de cette vie, par peur de la mort et refus de l'accepter, c'est le meilleur moyen de ne garder qu'un pauvre petit bout de vie mutilée, méritant à peine le nom de vie. Cela semble un paradoxe : en excluant la mort de sa vie, on se prive d'une vie complète, et en l'accueillant on élargit et on enrichit sa vie." Etty Hillesum, "Une vie bouleversée". 

Paroles d'espèrance

Confession de foi de Martin Luther King, extrait.

« Aujourd’hui, dans la nuit du monde et dans l’espérance, j’affirme ma foi dans l’avenir de l’humanité. Je refuse de croire que les circonstances actuelles rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure. Je refuse de croire que l’être humain n’est qu’un fétu de paille ballotté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité d’influencer en quoi que ce soit le cours des événements. Je refuse de partager l’avis de ceux qui prétendent l’homme à ce point captif de la nuit sans étoiles que l’aurore de la paix et de la fraternité ne pourra jamais devenir une réalité. Je crois que la vérité et l’amour, sans conditions, auront le dernier mot effectivement. La vie, même vaincue provisoirement, demeure toujours plus forte que la mort. Je crois fermement que, même au milieu des obus qui éclatent et des canons qui tonnent, il reste l’espoir d’un matin radieux. J’ose croire qu’un jour tous les habitants de la terre pourront recevoir trois repas par jour pour la vie de leur corps, l’éducation et la culture pour la santé de leur esprit, l’égalité et la liberté pour la vie de leur coeur. Je crois fermement qu’il reste l’espoir d’un matin radieux, je crois que la bonté pacifique deviendra un jour la loi. Chaque homme pourra s’asseoir sous son figuier, dans sa vigne, et plus personne n’aura plus de raison d’avoir peur. Je crois fermement que nous l’emporterons »

Martin Luther King