Prêtre et martyr

Zénon Kovalyk (1903-1941), rédemptoriste à l'éloquence hors du commun, s'est fait porte-parole des Ukrainiens, opprimés par le régime soviétique contre les injustices sociales. Il est fêté le 30 juin.

 

Zénon Kovalyk (1903-1941), rédemptoriste à l'éloquence hors du commun, s'est fait porte-parole des Ukrainiens, opprimés par le régime soviétique contre les injustices sociales. Il est fêté le 30 juin. Au début du XXe siècle, la Galicie autrichienne, ouest de l’Ukraine actuelle, est peuplée de fervents chrétiens. C’est dans une famille de paysans de Ternopil on ne peut plus pieuse que naît Zénon ou Zynovyi Kovalyk. Après une brève carrière d’enseignant, il cède à l’appel de Dieu et rejoint la congrégation du Très Saint Rédempteur avant d’être ordonné en 1932. Comme lorsqu’il enseignait, ses talents d’orateur lui sont d’une aide précieuse. En effet, Zénon possède un véritable don pour s’adresser aux autres. Lorsqu’il prêche, les foules se rassemblent et personne n’ose l’interrompre. Son discours est une véritable lumière pour son auditoire. Zénon est également doué pour le chant. Pour cela, on le surnomme Chrysostome qui signifie « qui a une bouche d’or ». Grâce à son éloquence, il accompagne l’évêque Nicolas Carneckyj pour promouvoir l’œcuménisme avec les nombreux chrétiens orthodoxes du pays. Puis il prend la charge d’économe à Lviv. Hélas, l’époque s’assombrie lorsque l’Union soviétique envahit l’Ukraine en 1939. À cause de la tyrannie du communisme, les ecclésiastes évitent à tout prix le sujet de l’injustice sociale… Sauf le père Zénon et sa fameuse bouche d’or. On le supplie de mesurer ses propos, mais rien n’y fait. Les pratiques imposées par les soviétiques sont imprégnées d’un athéisme qui scandalise le rédemptoriste au plus haut point. Hors de question qu’il se taise ! Ses sermons finissent inévitablement par le faire arrêter par la police secrète en 1940. Malgré la torture et les interrogatoires interminables, la bouche d’or continu de prêcher en prison. Zénon enseigne même les exercices spirituels aux autres prisonniers. En 1941, l’Allemagne lance son offensive contre les soviétiques. Ceux-ci exécutent 7.000 prisonniers avant de battre en retraite. Le père Zénon se trouve parmi les victimes. Selon certains témoignages, il aurait été crucifié contre un mur et éventrer. Le pape Jean Paul II le béatifie en 2001.

Proposé par Elisabeth

Le chant des Vivants

"Survivants de la longue route de l'exil, des réfugiés venus d'Erythrée, du Soudan, de Somalie, de Guinée, de République démocratique du Congo, arrivent à Conques, au cœur de l'Aveyron. Là une association, Limbo, entourée d'habitants accueillants, permet au groupe de se poser un temps ... A partir de mots notés, ensemble, ils commencent à écrire des chansons... Elles redessinent la route de l'exil" - Mise en scène Cécile Allegra (durée 1h25) - L'association Limbo a été créée à l'initiative de Cécile Allegra et du Frère Pierre-Adrien, Frère Prémontré à l'Abbaye de Conques.

Vous pourrez voir ce documentaire sur le site Internet de France 3 en suivant le lien https://www.france.tv/documentaires/societe/3481939-le-chant-des-vivants.html

Livre proposé par Jean Pierre Bouty

Un jour dans le monde: Les femmes vérouillées en Afghanistan

https://www.franceinter.fr/emissions/un-jour-dans-le-monde/un-jour-dans-le-monde-du-mercredi-11-mai-2022

Le reportage commence à 1minute 25 et se termine à 15mn53

Depuis leur arrivée au pouvoir en août 2021, les talibans ont petit à petit retiré tous les droits que les femmes avaient obtenus dans le pays au cours des vingt dernières années. Fermeture des écoles, interdiction de voyager ou même parfois de sortir de chez elles sans être accompagnées par un homme, interdiction de conduire… La dernière restriction date de ce dimanche 8 mai. Désormais, annonçait le gouvernement taliban, elles seraient contraintes de couvrir leur visage en public, en portant la burqa en dehors de chez elles. Plusieurs manifestations rassemblant quelques dizaines de femmes ont eu lieu depuis dans les rues de Kaboul. Le pays traverse également depuis plusieurs mois une grave crise humanitaire, et des millions d’habitants sont au bord de la famine.

L’invitée : Chékéba Hachemi, fondatrice et présidente de l’association Afghanistan Libre 

Et aussi, un reportage de Sonia Ghezali sur l’enseignement clandestin des filles en Afghanistan.

 

En quète de sens: trouver sa place dans l'univers

Comment changer le monde actuel en un monde fait pour l'Homme.

L’être humain est vraiment capable du meilleur et du pire. En ces moments si dévastateurs, il est bon de voyager avec Rachel Lamy, journaliste formée dans la communication non violente, à travers des pays qui ont été ou sont dévastés par des guerres fratricides, et où comme à Beyrouth ou Sarajevo les ethnies et les religions vivaient en harmonien avant que la guerre les rende méfiants et ennemis. Au Liban, en Israël, Au Rwanda, en Serbie, en Inde, aux Philippines… Rachel part à la rencontre de personnes et de groupes qui cherchent à rétablir un dialogue, une amitié et qui pardonnent. Ce livre nous offre de nombreux témoignages bouleversants qui redonnent espoir en un avenir possible.

Recension de Monique H.

Salomé Zourabichvili, Présidente de la Géorgie

La paix entre les Hommes!

Pourquoi je suis catholique: Véronique Margron

Pourquoi je suis engagée et pourquoi je suis catholique !

Crimes dans l'Église suite à la sortie du rapport de la CIASE

Je ne suis pas catholique à cause des prêtres, y compris les meilleurs. Et ils sont nombreux.

Je ne suis pas catholique à cause des évêques, y compris tous les pasteurs authentiques, proches et serviteurs de leur communauté.

Je ne suis pas catholique à cause du pape, pas même le plus engagé auprès des déshérités de notre temps.

Je suis catholique à cause de l'amour de Dieu pour les plus vulnérables.

Je suis catholique à cause de Jésus, vrai homme, mortel, comme chacun.

Je suis catholique à cause de Jésus, le Christ, homme totalement vrai, accomplissant ce qu'il dit, donnant toute la vie pour ceux qu'il aime: Notre humanité précaire, bouleversée et malmenée par le tragique de la vie. Notre humanité parfois fracassée par des prédateurs, au sein même de la maison qui devrait être la plus sûre : l’Eglise du Christ.

Je suis catholique à cause de l'Eucharistie, où nous devenons le corps que nous recevons. Où nous sommes convoqués à vivre de la vie du Christ, du creux de nos simples existences ordinaires. Sans banderoles et sans publicité.

Je suis catholique parce que je crois la parole de Dieu.

Celle qui me raconte que mon Dieu a pris la décision de faire alliance avec l'humanité, de la sauver de l'esclavage et du désespoir. La parole de Dieu qui me raconte un Dieu qui décide, gratuitement, par pur amour, de venir s'asseoir à la table de mon existence. De toute existence, pour la partager.

Je suis catholique, et du cœur de l'hiver de l'Église,

où nous sommes de par la monstruosité des abus et des crimes et la façon dont ils ont été impunément dérobés à la vue de la justice, je tente décidément de devenir disciple du Christ jour après jour.

Je crois de toute mon âme, de tout mon cœur, de toute ma volonté et ma pauvre intelligence, que le mal et le mensonge ne l’emporterons pas.

Là est mon engagement de tous les jours

et mon espérance. Je supplie qu'ils soient toujours plus forts que ma colère, mon accablement et mon immense chagrin. Une colère, un accablement et un chagrin qui sont peu de choses à coté de ceux des victimes.

Véronique Margron, religieuse dominicaine. Présidente de la Conférence des religieuses

Le grand âge et la dépendance



La prise en charge et le soin des personnes âgées et dépendantes défraie la chronique depuis plusieurs semaines. Dans ce scandale qui fait l’actualité, les enquêtes tant judiciaires, administratives que parlementaires diront la part de maltraitances et de dysfonctionnements...

Notre Père

Un Notre Père très priant : https://www.youtube.com/watch?v=X7uBkTcx3Jg