Méditation du 25 janvier

Au-delà des sentiers habituels de la séparation, sur les chemins nouveaux de Dieu

« Ils se retirèrent dans leur pays par un autre chemin »

(Mt 2,12)

_____ Méditation

Sur les anciens chemins, les communautés chrétiennes se sont éloignées les unes des autres. Le long des nouveaux sentiers où Dieu les guide, les chrétiens sont appelés à marcher ensemble et à devenir des compagnons de pèlerinage. Trouver ces nouvelles routes exige discernement, humilité et courage. L’heure est à la conversion et à la réconciliation.

_____ Prière

Dieu miséricordieux, quand nous ne connaissons qu’un seul chemin et que nous pensons devoir le prendre à nouveau, quand nous croyons que toutes les routes sont bloquées et que nous cédons au désespoir, tu es toujours là. Tu es le Dieu des nouvelles promesses. Tu es là et ouvres un nouveau chemin devant nous, un chemin pour nous inattendu. Nous te rendons grâce car tu dépasses nos attentes. Nous te rendons grâce pour ta sagesse qui dépasse notre compréhension. Nous te rendons grâce car tu nous ouvres des voies riches en possibilités imprévues. Si nous cherchons sur nos cartes et ne trouvons pas notre route, nous te trouvons toujours, toi qui nous guides sur un chemin parfait. Par Jésus Christ notre Seigneur et dans la communion de l’Esprit Saint, puisses tu nous reconduire toujours à toi. Amen..

Méditation du 24 janvier

Les dons de la communion

- « Ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe »

(Mt 2,11)

_____ Méditation

Nos divisions historiques, notre fixation aveugle sur les règles et les rituels, et notre intérêt pour les choses du monde, nous ont séparés. Quels présents avons-nous donc préparés pour les offrir au roi qui vient illuminer notre vie et nous conduire à la grâce de l’unité ? Nous savons que Dieu ne veut pas de nos richesses ni de nos offrandes d’holocaustes mais que sa puissance agit à travers notre pauvreté : « De l’or ou de l’argent, je n’en ai pas ». Le Seigneur désire que nos cœurs battent et aiment : des cœurs pleins d’amour pour lui et pour nos frères et sœurs en Christ dont nous sommes séparés ; des cœurs débordant d’actes de miséricorde ; des cœurs vraiment pénitents et désireux de changement.

_____ Prière

Ô Dieu, à toi louange, gloire et action de grâces. Tu t’es révélé dans l’épiphanie de ton Fils à ceux qui depuis longtemps espéraient ta venue et à ceux qui ne t’attendaient pas. Tu connais la souffrance qui nous entoure, la douleur causée par nos divisions. Tu vois le monde qui lutte et la situation qui aujourd’hui se détériore au Moyen-Orient – le lieu où tu as choisi de naître et qui a été sanctifié par ta présence. Nous t’en prions : fais que nos cœurs et nos esprits puissent te connaître. Alors que nous nous joignons aux mages venus de loin, nous prions pour que tu ouvres nos cœurs à ton amour et à l’amour de nos frères et sœurs autour de nous. Donne-nous la volonté et les moyens d’œuvrer à la transformation de ce monde et de nous offrir mutuellement des dons qui puissent nourrir notre communion. Accorde-nous tes dons et tes bénédictions sans fin. Accueille notre prière au nom de ton Fils Jésus Christ, qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit. Amen

Méditation du 23 janvier 2022

Réunis en adoration autour de l’unique Seigneur

« Ils virent l’enfant avec sa mère, Marie. Ils tombèrent à genoux pour se prosterner devant l’enfant »

(Mt 2,11)

_____ Méditation

Voyons-nous ? Sommes-nous saisis ? Tombons-nous vraiment en adoration ? Combien de fois regardons-nous sans voir, nos yeux restant aveugles à la présence de Dieu ? Comment pouvons-nous adorer en vérité si nous ne voyons pas d’abord ? Dans notre vision étroite, trop souvent nous ne percevons que nos désaccords confus, oubliant qu’un seul Seigneur a accordé à tous sa grâce salvatrice et que nous avons part à l’unique Esprit qui nous conduit à l’unité. Fréquemment rendus sourds par notre orgueil, nous obéissons à nos propres lois et traditions humaines et négligeons l’amour que nous sommes appelés à partager en tant que peuple justifié par le sang du Christ, dans une foi commune en Jésus, notre Sauveur.

_____ Prière

Dieu de compassion, tu as donné aux aveugles de te reconnaître comme leur Sauveur, donne-nous de nous repentir. Dans ta miséricorde, dessille nos yeux et fais que nous t’adorions, toi qui es notre Dieu et Rédempteur. Puissions-nous marcher ensemble, guidés par ta lumière, d’un seul coeur et d’un même esprit, comme le firent les tout premiers disciples. Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit sur nous, pour qu’ensemble nous chantions ta gloire dans la communion de l’Esprit Saint et que nous témoignions de toi à tous ceux qui nous entourent. Amen.

 

Méditation du 22 janvier 2022

Guidés par l’unique Seigneur

« Et voici que l’astre, qu’ils avaient vu à l’Orient, avançait devant eux... »

(Mt 2, 9)

_____ Méditation

La voie à suivre pour parvenir à l’unité et à une union plus étroite avec le Christ n’est pas toujours clairement visible. Dans nos efforts sincères pour construire nous-mêmes l’unité, il est hélas facile de perdre de vue le message fondamental des Écritures : Dieu n’abandonne pas son peuple, même dans l’échec et la division. Ceci est non seulement un message d’espoir pour les chrétiens mais aussi pour le monde entier. Comme nous le rappelle le récit des Mages, c’est grâce à l’éclat de cette étoile que Dieu nous guide tous, qui que nous soyons, vers le Christ, lumière du monde.

Dieu envoie le Saint-Esprit dont la lumière nous permet de voir avec les yeux de la foi la vérité du divin Enfant, et d’entendre l’appel à l’unité et à la réconciliation de toutes choses en Lui. Cet Esprit nous conduit des ténèbres et de la douleur à la lumière du Christ et à la vie.

_____ Prière

Ô Seigneur, Dieu notre Père, tu as envoyé l’étoile pour conduire les Mages à ton Fils unique. Fais grandir notre espérance en toi et fais-nous ressentir à tout moment que tu marches à nos côtés, que tu veilles sur ton peuple. Apprends-nous à nous laisser guider par ton Esprit Saint, aussi étrange soit le chemin, afin qu’il nous conduise à l’unité en Jésus Christ, lumière du monde. Ouvre nos yeux à ton Esprit et affermis-nous dans la foi, afin que nous puissions confesser que Jésus est Seigneur, et que nous puissions l’adorer et nous réjouir en lui comme les Mages le firent à Bethléem. Accorde-nous ces bénédictions au nom de ton Fils Jésus Christ. Amen.

Méditation du 21 janvier 2022

Bien que petits et souffrants, nous ne manquons de rien

« Et toi, Bethléem, … tu n’es certes pas le plus petit des chefs-lieux »

(Mt 2,6)

_____ Méditation

Bien que de peu d’importance parmi les grandes tribus de Judée, Bethléem a été magnifiée par la naissance du Berger de tous les bergers, le Roi de tous les rois. Bethléem, qui signifie « maison du pain », peut être considérée comme une métaphore de l’Église qui apporte au monde le pain de vie. L’Église, la Bethléem d’aujourd’hui, continue d’être le lieu où les pauvres, ceux qui sont sans pouvoir, les plus petits, sont les bienvenus car en elle chacun a sa place. Tous ces grains rassemblés forment la récolte. Cet unique levain acquiert une force extraordinaire. La concentration de ces rayons devient une lumière qui nous guide.

_____ Prière

Ô Bon Pasteur, les divisions au sein de ton petit troupeau contristent ton Esprit Saint. Pardonne nos faibles efforts et notre lenteur à faire ta volonté. Donne-nous des bergers vertueux, selon ton propre cœur, qui sachent reconnaître le péché de division et conduire les Églises avec justice et sainteté, vers l’unité en toi. Nous te le demandons, Seigneur, écoute notre prière. Amen.

Méditation du 20 janvier 2022

La présence du Christ bouleverse le monde

« A cette nouvelle, le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui »

(Mt 2, 3)

_____Méditation

Le Seigneur est venu parmi nous. L’avènement du Christ perturbe les manières du monde. Contrairement à tant de dirigeants nationaux, le Seigneur est venu dans l’humilité dénoncer le mal de l’injustice et de l’oppression qui va de pair avec le désir de pouvoir et de réussite sociale. L’avènement de Jésus appelle à la conversion du coeur et à la transformation de la vie, afin que les hommes et les femmes soient libérés de tout ce qui les déshumanise et cause leur désespoir.

_____Prière

Seigneur, tu nous as conduits des ténèbres à Jésus. Tu as fait resplendir l’étoile de l’espérance dans notre vie. Aide-nous à être unis dans notre engagement à instaurer ton Royaume d’amour, de justice et de paix, et à être ainsi la lumière de l’espérance pour tous ceux qui vivent dans l’obscurité du désespoir et de la désillusion. Prends-nous par la main, Seigneur, pour que nous puissions te suivre dans notre vie quotidienne. Tandis que nous marchons à ta suite, fais disparaître notre peur et notre angoisse. Fais briller ta lumière sur nous et enflamme nos coeurs afin que ton amour nous envahisse de sa chaleur. Élèvenous vers toi, toi qui as renoncé à toi-même pour notre salut, afin que notre vie te glorifie, Père, Fils et Saint-Esprit. Amen.

 

Méditation du 19 janvier 2022

L’humilité des dirigeants fait tomber les murs et construit avec amour 

« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ?»

(Mt 2, 2)

_____Méditation

Aujourd’hui, une partie des habitants du Moyen-Orient est contrainte à l’exil car « la justice et la droiture » sont devenus des denrées rares, non seulement dans cette région mais dans le monde entier. Pourtant, notre espérance demeure immuable, même si autour de nous « des nations grondent » et « des royaumes sont ébranlés ». Les dirigeants, tant dans le monde que dans l’Église, ont la responsabilité de rassembler plutôt que de disperser ou diviser le peuple de Dieu. L’ambition, le désir de pouvoir et le profit personnel sont à l’origine de toutes ces divisions affligeant le monde et l’Église. Plus les chrétiens imiteront fidèlement le Christ serviteur, plus les divisions dans le monde et dans l’Église seront surmontées. En œuvrant en faveur de l’équité, de la justice et de la paix pour le bien de tous, nous témoignons humblement du roi berger et amenons d’autres êtres humains à vivre en sa présence.

_____Prière

Dieu qui es notre seul refuge et notre seule force, nous te glorifions car tu es un Dieu juste et bon. Nous confessons devant toi que nous convoitons souvent les modèles que nous offrent les dirigeants du monde. Aide-nous à chercher notre Seigneur Jésus Christ non pas dans les palais des puissants mais dans l’humble crèche, et à l’imiter dans sa bienveillance. Encourage-nous à faire de la place en nous pour nous accueillir les uns les autres, selon ta volonté. Nous te le demandons au nom du Christ, qui règne avec toi et le Saint-Esprit dans la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Méditation du 18 janvier 2022

Aide-nous à nous lever et conduis-nous vers ta lumière parfaite

« Nous avons vu son astre à l’Orient »

Mt 2, 22

_____Méditation 

Dans les ténèbres où erre l’humanité, l’astre d’Orient a brillé. En lui, nous voyons une lumière qui pénètre l’obscurité profonde nous séparant les uns des autres. La lumière de cette étoile ne s’est pas répandue uniquement en un moment particulier de l’histoire, mais elle continue de resplendir et de changer la face des temps. À travers les âges et depuis que l’étoile est apparue pour la première fois, le monde a appris à connaître à travers la vie des disciples du Christ l’espérance qu’inspire le Saint-Esprit. Ceux-ci témoignent de l’œuvre de Dieu au cours des temps et de la présence inaltérée de l’Esprit Saint. Malgré les vicissitudes de l’histoire et les circonstances qui ne sont plus les mêmes, le Ressuscité continue de resplendir, apparaissant dans le flux de l’histoire comme un phare nous guidant tous dans cette lumière parfaite, prévalant sur l’obscurité qui nous sépare les uns des autres. Le désir de surmonter les ténèbres qui nous divisent nous invite à prier et œuvrer pour l’unité des chrétiens.

 _____Prière

Seigneur Dieu, illumine notre chemin de la lumière du Christ qui avance devant nous et nous conduit. Éclaire-nous et demeure en nous. Guide-nous et fais-nous découvrir une petite crèche dans notre cœur où dort encore une grande lumière. Toi qui as fait surgir la lumière, nous te rendons grâces pour le don de cette étoile que rien n’estompe, Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur. Puisse-t-il être un phare pour nous pèlerins. Guéris nos divisions et fais-nous progresser vers la lumière afin que nous puissions trouver en lui notre unité. Amen

2ème dimanche

du Temps Ordinaire

Introït

Omnis terra adoret te de Heinrich Isaac (antienne) Johann Walter (psaume)

Couleurs du temps 

Photos du Canada (proposées par Sr. Catherine G)

Vue sur le lac enneigé (Canada) de la part de Catherine G

Vierge de neige (Canada) de la part de Sr. Catherine G

"Aussi la manière la plus simple de méditer, et l'exercice auquel se bornera quelque fois la méditation, est d'apprendre le texte par coeur et ainsi se l'approprier en profondeur pour ensuite et tout simplement le redire à Dieu. Jurieu disait :Il faudrait, s'il était possible habituer notre coeur à ne concevoir ses pensées et à ne former ses méditations que dans les termes du Saint Esprit en ces psaumes."

Frère Pierre -Yves, communauté de Taize.

proposé par Suzanne

Méditation sur Lc 12, 35-38

 

C'est pour que notre esprit soit dégagé de ces illusions que le Verbe nous invite à secouer des yeux de nos âmes ce sommeil profond, afin que nous ne glissions pas loin des réalités véritables en nous attachant à ce qui n'a pas de consistance. C'est pourquoi il nous propose la vigilance, en nous disant : "Tenez vos reins ceints et vos lampes allumées" (Lc 12,35). Car la lumière, en brillant devant les yeux, chasse le sommeil, et les reins serrés par la ceinture empêchent le corps d'y succomber... Celui qui est ceint par la tempérance vit dans la lumière d'une conscience pure ; la confiance filiale illumine sa vie comme une lampe... Si nous vivons comme cela, nous entrerons dans une vie semblable à celle des anges. »

Saint Grégoire de Nysse (v.335-395), Extrait Homélie 11 sur le Cantique des cantiques

Deux textes

Alors Dieu , nous accordant sa grâce, mettra fin aux divagations de notre intellect et l'établira immuablement - en même temps qu'un constant souvenir de lui - dans le coeur. Dans cet état l'intellect n'a plus aucun désir de sortir du coeur.

Moine Agapit - Dans Higoumène Chariton, L'Art de la prière (Editions Bellefontaine)

 

Il existe des natures tranquilles auxquels les grands actes de renoncement ne conviennent pas. Il leur est plus naturel de vivre humblement , dans la simplicité du coeur, en faisant le bien et en aidant tous ceux qui en ont besoin. Que la douceur de vivre en compagnie du Seigneur vous remplisse de sa grâce.

Théophane le Reclus - Dasn Higoumène Chariton, L'Art de la prière (Editions Bellefontaine)

(proposés par Suzanne S)

Saint Éphrem (v. 306-373) diacre en Syrie, docteur de l'Église

Sermon « Sur notre Seigneur », 10-11

« Il lui mit les doigts dans les oreilles et (...) lui toucha la langue »

 

La force divine que l'homme ne peut pas toucher est descendue, elle s'est enveloppée dans un corps palpable, afin que les pauvres la touchent, et qu'en touchant l'humanité du Christ, ils perçoivent sa divinité. À travers des doigts de chair, le sourd-muet a senti qu'on touchait ses oreilles et sa langue. À travers des doigts palpables, il a perçu la divinité intouchable quand le lien de sa langue a été rompu et quand les portes closes de ses oreilles ont été ouvertes. Car l'architecte et l'artisan du corps est venu jusqu'à lui, et d'une parole douce, il a créé sans douleur des ouvertures dans des oreilles sourdes ; alors aussi, cette bouche fermée, jusqu'alors incapable de donner le jour à la parole, a mis au monde la louange de celui qui faisait ainsi porter du fruit à sa stérilité. De même, le Seigneur a formé de la boue avec sa salive et l'a étendue sur les yeux de l'aveugle-né (Jn 9,6) pour nous faire comprendre que quelque chose lui manquait, comme au sourd-muet. Une imperfection innée de notre pâte humaine a été supprimée grâce au levain qui vient de son corps parfait. (...) Pour combler ce qui manquait à ces corps humains, il a donné quelque chose de lui-même, tout comme il se donne à manger [dans l'eucharistie]. C'est par ce moyen qu'il fait disparaître les défauts et ressuscite les morts, pour que nous puissions reconnaître que, grâce à son corps « où habite la plénitude de la divinité » (Col 2,9), les défauts de notre humanité sont comblés et que la vraie vie est donnée aux mortels par ce corps où habite la vraie vie.

Dans la situation actuelle où, pour tant d'hommes, Dieu parait tout à fait lointain et inactif, c'est nous qui sommes ses témoins, au sens fort du terme, "porteurs de Dieu ", comme dit la tradition orthodoxe. Les autres attendent de voir ce que Dieu représente pour nous. Quelle que soit alors l'épreuve que je traverse moi-même, quelle que soit l'impression que je peux avoir d'un silence de Dieu, "dans la nuit son chant sera avec moi, prière au Dieu de ma vie"(Ps.41,9).

Frère François - Communauté de Taizé - Le sens de Dieu dans les psaumes.

Il n'est surtout pas nécessaire d'avoir une vaste culture biblique pour se mettre à méditer. Au contraire, cette culture s'approfondira peu à peu dans la méditation. Il convient de remarquer qu'un intellectuel, et surtout un professionnel de l'étude de la bible, doit vaincre autant d'obstacles, dans sa méditation, que le "simple" fidèle , même si ces obstacles sont en partie différents. Et surtout, qui que nous soyons, nous avons à nous appuyer sur cette assurance que Dieu nous parle : méditer, c'est l'écouter.

Frère Pierre-Yves - Communauté de Taizé - A la recherche du coeur de Dieu .

 

(proposé par Suzanne S.)

Origène (v. 185-253) prêtre et théologien

Homélies sur les Nombres, n° 17 (trad. SC 29, p.348 rev.)

« Suis-moi »

 

Balaam avait prophétisé : « Que tes demeures sont belles, Jacob, et tes tentes, Israël » (Nb 24,5). Ici, Jacob est le symbole des hommes parfaits en actions et en œuvres, et Israël des chercheurs de la sagesse et de la connaissance... De celui qui a accompli tout son devoir et atteint la perfection des œuvres, on dira que cette perfection des œuvres est sa maison, sa belle maison. Au contraire pour ceux qui travaillent à la sagesse et à la connaissance, il n'y a pas de terme à leurs efforts — car où sera la limite de la sagesse de Dieu ? Plus on s'en approchera, plus on y découvrira de profondeurs ; plus on la scrutera, mieux on comprendra son caractère ineffable et incompréhensible ; car la sagesse de Dieu est incompréhensible et inestimable. Pour ces gens-ci donc, qui s'avancent sur la route de la sagesse de Dieu, Balaam ne vante pas leurs maisons, car ils ne sont pas arrivés au terme du voyage, mais il admire les tentes avec lesquelles ils se déplacent toujours et progressent toujours... Quiconque fait quelque progrès dans la connaissance des choses de Dieu et a acquis quelque expérience en ce domaine le sait bien : à peine arrivé à quelque aperçu, à quelque compréhension des mystères spirituels, l'âme y séjourne comme sous une tente ; et après avoir exploré d'autres régions à partir de ses premières découvertes..., pliant sa tente en quelque sorte, elle tend plus haut, et là elle établit pour un moment la demeure de son esprit... C'est ainsi que toujours « tendue en avant » (Ph 3,13) elle s'avance comme les nomades avec leurs tentes. Jamais le moment n'arrive où l'âme embrasée du feu de la connaissance de Dieu peut se donner du temps et se reposer ; elle est toujours relancée du bien vers le mieux, et de ce mieux à de plus grandes hauteurs."

Origène

"Toi donc , mets tout ton zèle à la lecture des Ecritures, avec foi et avec la bonne volonté qui est agréable à Dieu . Il ne te suffit pas de frapper et de chercher mais ce qu'il faut avant tout pour obtenir l'intelligence des choses divines, c'est la prière."

Lettre d'Origène à Grégoire le Thaumaturge

Proposé par Suzanne S.

"Il arrive qu'en écoutant la Parole, un mot touche le coeur, l'embrase. Il faut alors s'arrêter et laisser ce feu rayonner doucement. "

Olivier Clément (Sources, p. 117)

Les métamorphoses du désir

Texte de Dominique Michel

https://www.lecturedelabible.fr/themes/les-metamorphoses-du-desir/

 

proposé par Thomas G.

Le corps et le corps

Méditation sur le corps en prolongement des récits de résurrection

Proposé par Ariane D

"Frère en vérité, si tu as la paix en toi,

tu pourras alors rire plus fort que ta misère."

 

Charif Barzouk

Sagesses & Traditions / Africaines / Berberes Le grand livre de la sagesse, ediction le cherche midi editeur, p.55

Commentaire : C'est en faisant le bien que l'on détruit le mal, et non en luttant contre lui.C'est en cultivant l'amour que l'on détruit la haine, et non en l'affrontant. C'est en faisant croitre la lumière que l'on triomphe de l'obscurité, et non en lui livrant combat.

Proposé par Jean-Pierre B.

 " Tout ce qui m'entourait m'apparaissait sous un aspect de beauté, écrit le Pèlerin russe. Tout priait, tout chantait la gloire de Dieu. Je comprenais ainsi ce que la Philocalie appelle le langage de la création. Je voyais comment il est possible de converser avec les créatures de Dieu. " Olivier Clément " La prière de Jésus "

 

De la part de Suzanne