Pentecôte

Veni Sancte Spiritus de William Byrd, par The Cambridge Singers, dir. : John Rutter

« Les disciples de seconde main »

 

Sur nulle vague un jour clairement dénommée

Il n'a dit qu'Il marchait. Toujours Il va, Il passe

et celui qui le suit ne sait jamais d'avance

la courbe de la route ou son escarpement.

 

Aux profondeurs de l'heure une baie parfois s'ouvre :

brève clarté, lumière, écartement des doutes

dont le vent se repaît sur les brumes du fleuve.

En l'instant immobile, un souffle se fait brise.

 

Sur nulle vague offerte en repère à ses sens

le disciple ne peut tabler assurément

à ceci près qu'il ose entrouvrir son oreille

 

à la montée en lui des compassions humaines

sans deviner qu'ainsi un ouvrage s'esquisse

en ses os devenus abîme où va le Maître.

 

Agnès Gueuret

(Après la lecture du chapitre de Kierkegaard intitulé : « les disciples de seconde main » dans l’ouvrage : « Les miettes philosophiques »)

Veni creator spiritus

Veni Creator spiritus, de Palestrina, par The sixteen choir.

Veni Creator, de Marc Antoine Charpentier, pour l'Abbaye de Port-Royal, par les Demoiselles de Saint-Cyr

Mois de Mai, Ave Maria

Prélude en do majeur du Clavier bien tempéré de Bach (à partir duquel Gounod a composé son célèbre Ave Maria)

Ave Maria, Barbara Bonney, Soprano, Geoffrey Parsons, piano

Ave Maria, Gaetano Donizetti, par Ingrid Kertesi, le Choeur de Bucarest
Dir. : Laszlo Kovacs

Ave Maria de Jehan Alain, par les Zippoventilés, Lisa Magrini, soprano ; Benoît Dumon, orgue

Ave Maria (dit de Caccini) de Vladimir Vavilov par The Canadian Tenors

Ave Maria, gratia plena, Dominus tecum. Benedicta tu in mulieribus et benedictus fructus ventri tui, Jesu,

Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen

 

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toute les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

Mandalas

Ascension

Pentecôte

Témoignage du Frère Louis, auteur de ces dessins centrés (mandalas)

La pensée sémite (biblique) est de type concentrique : les mêmes thèmes, les mêmes mots courent à travers tout le texte sacré, s’enrichissent à mesure que l’on avance et pointent vers un centre qui, pour nous chrétiens, est Jésus-Christ. Il est le centre des Ecritures et les accomplit. Le mandala étant un dessin centré, j’ai alors pris conscience qu’il rejoignait la pensée biblique et donc qu’il était apte à exprimer, de manière imagée, les thèmes et les mots qui ont Jésus pour centre. Dans ce nouveau volume, la démarche est inverse ; je parts du mandala, (dessin centré), pour composer un texte ou étudier un passage biblique et je constate le plus souvent que cela engendre des résonnances que je ne soupçonnais pas. La disposition en schéma centré m’aide à unifier ma pensée ; c’est une force centripète qui permet d’éviter la dispersion –force centrifuge -. On se concentre sur le sujet choisi ; on rassemble ses idées ; plutôt que de raisonner par association d’idées : où l’on risque alors de s’éloigner du centre choisi au départ. Pour la présentation des mandalas, nous avons opté pour l’ordre de leur création. On saisira mieux ainsi l’évolution des dessins. En guise d’ouverture, vous contemplez le rayonnant mandala de l’ovule humain, pénétré par le spermatozoïde. Ainsi a commencé votre vie, par un éclat lumineux. Tout le programme du développement humain est déjà dans cette rencontre. Comment ne pas être rempli d’admiration pour le commencement de toute vie. On va retrouver ce principe dans le règne animal et végétal. Une fois ce programme abouti, vous aimerez retrouver des mandalas dans les fleurs, un tronc d’arbre et jusque dans le règne minéral. Sans oublier le soleil et ses planètes, les étoiles, les galaxies. Préparez-vous à l’admiration, à l’action de grâce, à la joie.

Pâques

7ème dimanche de Pâques

Cantate BWV 44 de J.-S. Bach, pour le 6ème dimanche après Bach (7ème dim. de Pâques par Netherlands Bach Society ; dir. Jos van Veldhoven

Cantate BWV 44 de J.-S. Bach

1 Air (Duetto) [Ténor, Basse] Oboe I/II, Fagotto e Continuo

Sie werden euch in den Bann tun. Ils vous excluront des synagogues.

2 Chœur [S, A, T, B] Oboe I e Violino I all' unisono, Oboe II e Violino II all' unisono, Viola, Fagotto e Continuo

Es kömmt aber die Zeit, Et même l'heure vient où

dass, wer euch tötet, wird meinen, er tue Gott einen Dienst daran. quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.

 

3 Air [Alto] Oboe I, Fagotto e Continuo Christen müssen auf der Erden Les chrétiens doivent être sur la terre

Christi wahre Jünger sein. Les vrais disciples du Christ.

Auf sie warten alle Stunden, À toute heure les attendent,

Bis sie selig überwunden, Jusqu'à ce que la félicité bienheureuse les en délivre,

Marter, Bann und schwere Pein. Le martyre, le bannissement et les plus rudes tourments.

 

4 Choral [Ténor] Fagotto e Continuo Ach Gott, wie manches Herzeleid Hélas, mon Dieu, plus d'un chagrin

Begegnet mir zu dieser Zeit. M'accable ce temps-ci !

Der schmale Weg ist trübsalvoll, Pleine de tribulations est la voie étroite

Den ich zum Himmel wandern soll. Qui doit me mener vers le Ciel.

 

5 Récitatif [Basse] Fagotto e Continuo

Es sucht der Antichrist, L'Antéchrist,

Das große Ungeheuer, Le monstre colossal,

Mit Schwert und Feuer Veut mettre à feu et à sang

Die Glieder Christi zu verfolgen, Et livrer à la persécution les rangs des fidèles du Christ

Weil ihre Lehre ihm zuwider ist. Dont la doctrine lui est contraire.

Er bildet sich dabei wohl ein, Et il s'imagine ce faisant

Es müsse sein Tun Gott gefällig sein. Que son entreprise doit lui gagner la faveur de Dieu.

Allein, es gleichen Christen denen Palmenzweigen, Mais les chrétiens sont tels les rameaux de palmier

Die durch die Last nur desto höher steigen. Qui s'élèvent d'autant plus haut que leur fardeau s'alourdit.

 

6 Air [Soprano] Oboe I e Violino I all' unisono, Oboe II e Violino II all' unisono, Viola, Fagotto e Continuo

Es ist und bleibt der Christen Trost, À jamais reste aux chrétiens le réconfort

Dass Gott vor seine Kirche wacht. Que Dieu veille sur son église.

Denn wenn sich gleich die Wetter türmen, Car les orages ont beau s'amonceler jusqu'aux nues,

So hat doch nach den Trübsalstürmen Aux tourments des tribulations

Die Freudensonne bald gelacht. A tôt fait de succéder la gaieté du soleil radieux.

 

7 Choral [S, A, T, B] Oboe I e Violino I col Soprano, Oboe II e Violino II coll'Alto, Viola col Tenore, Fagotto e Continuo

So sei nun, Seele, deine Que mon âme donc t'appartienne

Und traue dem alleine, Et s'en remette à celui-là et à lui seul

Der dich erschaffen hat. Qui t'a créée.

Es gehe, wie es gehe, Advienne que pourra :

Dein Vater in der Höhe, Ton Père au plus haut des cieux

Der weiß zu allen Sachen Rat. Sait prodiguer conseil en toute occasion.

Ascension du Seigneur

J.-S. Bach, Oratorio de l'Ascension (Cantata, Lobet Gott in seinen Reichen, BWV 11) Monteverdi Choir, dir. J. E. Gardiner

Poésie

En cette période difficile de la vie de nos sociétés, Axel nous propose de prier avec Saint François

Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix.

Là où est la haine, que je mette l'amour.

Là où est l'offense, que je mette le pardon.

Là où est la discorde, que je mette l'union.

Là où est l'erreur, que je mette la vérité.

Là où est le doute, que je mette la foi.

Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.

Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.

Là où est la tristesse, que je mette la joie.

 

Faites, que je ne cherche pas tant d'être consolé que de consoler,

D'être compris que de comprendre,

D'être aimé que d'aimer,

Parce que C'est en donnant que l'on reçoit.

C'est en s'oubliant soi-même que l'on se retrouve soi-même.

C'est en pardonnant qu'on obtient le pardon.

c'est en mourant que l'on ressuscite à l'éternelle vie.

Amen

Part I

1 Chorus. Lobet Gott in seinen Reichen

2 Evangelista. Der Herr Jesus hub seine Hände auf

3 Recitativo. Ach, Jesu, ist dein Abschied

4 Aria. Ach, bleibe doch, mein liebstes Leben

5 Evangelista. Und ward aufgehoben zusehends

6 Chorale. Nun lieget alles unter dir Part II

7 Evangelista. Und da sie ihm nachsahen

8 Recitativo. Ach ja! so komme bald zurück

9 Evangelista. Sie aber beteten ihn an

10 Aria. Jesu, deine Gnadenblicke

11 Chorale. Wenn soll es doch geschehen