Transfiguration

Tibi dixit cor meum, Introït de la fête de la Transfiguration

Speciosus forma, de Janacek (Texte du Graduel de la Fête de la Transfiguration)

Alleluia, Candor est (grégorien), pour la fête de la Transfiguration

Goria et honore, de Johann Ignaz Brentner - Texte de l'offertoire de la fête de la Transfiguration

Visionem quam vidistis, de Ambrosio Cotes. Texte de la communion de la fête de la Transfiguration

18ème semaine du Temps Ordinaire

Deus in adjutorium meum intende, de Benjamin Britten (texte de l'introït du 18ème dimanche du Temps Ordinaire)

Omnes sitientes, venite ad aquas, de Rihards Dubra, Chant d'entrée du 18ème dim. du TO

Benedicam Dominum in Omni tempore de Richard Galbraith (cf. Graduel de la 18ème semaine du TO)

Oculi omnium, de Charles Wood, (texte du Graduel du 18ème dimanche du Temps Ordinaire)

Quare Domine irasceris de Cernohorsky, Verset de l'offertoire de la 18ème semaine du TO.

Panem de caelo, de Kevin Allen, Communion de la 18ème semaine du Temps Ordinaire.

"Quand tu t'adonnes à la prière, si tu es autant que possible loin de toute distraction

et si le verset s'arrête soudain sur ta langue et immobilise ton âme dans le silence,

si, en dehors de ta volonté, ce silence demeure en toi,

sache que tu viens d'entrer dans ta paix....."

 

Isaac Le Syrien, Traités ascétiques.

" Il y a en toi la capacité de voir Dieu :

celui qui t'a formé a déposé dans ton être une immense force.

Dieu, en te créant, a enfermé en toi l'image de sa plénitude,

comme on imprime dans la cire la marque d'un cachet "

Saint Grégoire de Nysse 

(proposé par Suzanne S.)

Citation

« L’homme est cet être dont la chair finie est transpercée par l’épée de l’infini »

de Søren Kierkegaard

(Proposé par Monique H.)

Mandalas

Témoignage du Frère Louis, auteur de ces dessins centrés (mandalas)

La pensée sémite (biblique) est de type concentrique : les mêmes thèmes, les mêmes mots courent à travers tout le texte sacré, s’enrichissent à mesure que l’on avance et pointent vers un centre qui, pour nous chrétiens, est Jésus-Christ. Il est le centre des Ecritures et les accomplit. Le mandala étant un dessin centré, j’ai alors pris conscience qu’il rejoignait la pensée biblique et donc qu’il était apte à exprimer, de manière imagée, les thèmes et les mots qui ont Jésus pour centre. Dans ce nouveau volume, la démarche est inverse ; je parts du mandala, (dessin centré), pour composer un texte ou étudier un passage biblique et je constate le plus souvent que cela engendre des résonnances que je ne soupçonnais pas. La disposition en schéma centré m’aide à unifier ma pensée ; c’est une force centripète qui permet d’éviter la dispersion –force centrifuge -. On se concentre sur le sujet choisi ; on rassemble ses idées ; plutôt que de raisonner par association d’idées : où l’on risque alors de s’éloigner du centre choisi au départ. Pour la présentation des mandalas, nous avons opté pour l’ordre de leur création. On saisira mieux ainsi l’évolution des dessins. En guise d’ouverture, vous contemplez le rayonnant mandala de l’ovule humain, pénétré par le spermatozoïde. Ainsi a commencé votre vie, par un éclat lumineux. Tout le programme du développement humain est déjà dans cette rencontre. Comment ne pas être rempli d’admiration pour le commencement de toute vie. On va retrouver ce principe dans le règne animal et végétal. Une fois ce programme abouti, vous aimerez retrouver des mandalas dans les fleurs, un tronc d’arbre et jusque dans le règne minéral. Sans oublier le soleil et ses planètes, les étoiles, les galaxies. Préparez-vous à l’admiration, à l’action de grâce, à la joie.

Poésie

En cette période difficile de la vie de nos sociétés, Axel nous propose de prier avec Saint François

Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix.

Là où est la haine, que je mette l'amour.

Là où est l'offense, que je mette le pardon.

Là où est la discorde, que je mette l'union.

Là où est l'erreur, que je mette la vérité.

Là où est le doute, que je mette la foi.

Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.

Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.

Là où est la tristesse, que je mette la joie.

 

Faites, que je ne cherche pas tant d'être consolé que de consoler,

D'être compris que de comprendre,

D'être aimé que d'aimer,

Parce que C'est en donnant que l'on reçoit.

C'est en s'oubliant soi-même que l'on se retrouve soi-même.

C'est en pardonnant qu'on obtient le pardon.

c'est en mourant que l'on ressuscite à l'éternelle vie.

Amen