Extrait musical de l'envoi de la profession solennelle du Frère Nicolas. C'était le samedi 28 mai 2022.
Frère Jean-Pierre Longeat, hautbois, accompagné de l'orgue.

Coup de projecteur

sur Chefs d'oeuvre grégoriens à Ligugé, un double CD sorti en mai chez Bayard Musique.

Un beau cadeau à offrir pour la Fête des Pères (19 juin) 😀
ou une belle manière de découvrir les beaux chants des moines
de l'abbaye Saint-Martin.

En vente à la librairie de l'Abbaye Saint-Martin de Ligugé (sur place ou en ligne).

Comment ne jamais perdre le point de cohérence qui relie chaque fragment au tout de l’espace et du temps ? Comment être véritablement dans le monde, en son coeur le plus profond comme à sa surface grouillante et laborieuse ? Il n’est plus possible d’ignorer l’immensité qui nous précède, l’effort incommensurable qui aboutit aujourd’hui à ce moment présent. J’aspire au silence, mais je suis condamné à la parole, condamné à la nourrir de ce désir ardent du plus pur azur.

 

Renouer avec la vérité de notre chair : le salut commence par cette illumination, cette ouverture à l’infini et à l’universalité de la vie que nous incarnons. Le Verbe s’est fait chair afin de permettre à toute chair de délivrer le sens qu’elle contient, l’esprit qu’elle recèle, la présence invisible qui la sous-tend.

 

Approfondir la vie jusqu’à ce foyer brûlant au fond de nous, d’une extrême densité, d’une force inimaginable, enserrée, ramassée, comme la lentille concentre les rayons. - Transparence, comme la clarté d’octobre entre les derniers feuillages. Esprit, comme le soleil vif sur la feuille à peine tremblante. Tout est parole. Tout, le sens au bout des doigts frémissants. L’évidence muette, immense.

 

Tout est blanc, la terre rehaussée, suspendue dans une brume laiteuse. Une fois de plus, je m’émerveille au matin, comme un enfant. Neige inattendue, neige puisant en elle-même sa lumière. Neige impondérable, incommensurable, neige essentielle. Que nous dit-elle que nous entendons si mal ? Parle, Seigneur, je t’écoute.